Comment faire une refonte de site internet ?

Formez vous afin de donner un coup de boost à votre carrière !

Comment faire une refonte de site internet ? La refonte d’un site internet consiste à mettre à jour son aspect visuel, aussi bien le design que la structure du site. Le but ? Améliorer son ergonomie, son attractivité et son référencement pour proposer une meilleure expérience utilisateur et ainsi gagner en visibilité. 

A quoi sert une refonte de site web ? Le web est en perpétuelle évolution et donc un site web n’est jamais un produit final, il doit s’adapter au goût des utilisateurs et aux critères de classement des moteurs de recherche comme Google. Ainsi, en améliorant votre visibilité sur Google pour satisfaire ses algorithmes, en augmentant le taux de conversion de votre site de visiteurs en clients et en intégrant de nouvelles fonctionnalités, votre site Internet va se démarquer de la concurrence, gagner en référencement et donc en visibilité

Sa refonte va ainsi permettre à votre entreprise, marque ou produit de se retrouver leader et expert de son domaine sur le web.

Comment faire une refonte de site internet ?

Qu’est-ce qu’une refonte de site web ?

Une refonte de site web consiste à modifier son apparence en profondeur avec un nouveau webdesign. Dans la pratique, on distingue deux principales typologies de refonte :

  • La refonte visuelle : modification du webdesign, quelques modifications au niveau du contenu, de l’arborescence et éventuellement l’ajout de fonctionnalités.
  • La refonte visuelle et structurelle : relookage du design du site et de sa structure accompagnée de changements au niveau de l’arborescence. Une refonte structurelle implique souvent un changement de CMS (système de gestion de contenu).

Les grandes étapes d’une refonte de site internet

Les étapes d’une refonte de site internet sont presque les mêmes que pour une création de site internet.

1. Le maquettage

Cela désigne la création d’un prototypage et de maquettes sur Photoshop notamment.

2. L’intégration HTML / CSS / JS 

C’est la transformation d’une maquette en page web.

3. Le développement

Il s’agit de la mise en place d’un CMS, de la personnalisation de la console d’administration et du développement des fonctionnalités du site.

4. L’intégration de contenu

Comme son nom l’indique, c’est l’intégration et la mise en page du contenu texte et des images.

5. Le référencement

C’est une étape cruciale avec l’identification des bons mots clés, l’optimisation des balises titres, des contenus, du maillage interne et des redirections.

6. Le recettage

Pour finir, on procède à la validation de l’ensemble du développement et on effectue un test de toutes les fonctionnalités avant la mise en ligne.

Pourquoi effectuer une refonte de site ?

La refonte d’un site internet est souvent motivée par les raisons suivantes :

  • Le site internet est obsolète
  • La volonté d’une nouvelle stratégie webmarketing
  • Un Webdesign non responsive (pas adapté à tous les écrans)
  • L’ajout de fonctionnalités tel qu’un e-commerce
  • Un changement d’identité visuelle
  • Une navigation plus simple et plus intuitive
  • Le développement de l’audience (développement SEO Friendly)
  • La nécessité d’optimiser le temps de chargement

Comment réussir ce processus ?

Elaborer un cacher des charges pour définir son objectif

Pour réussir la refonte de son site, il faut élaborer un cahier des charges précis.

  • Définissez vos besoins et vos attentes, l’arborescence souhaitée ainsi que votre budget
  • Faites auditer votre site actuel afin d’en identifier les points forts et les points faibles
  • Rédigez les contenus textes optimisés SEO et sélectionnez vos visuels
  • Déterminez les lignes directrices du Webdesign devant respecter votre charte graphique

Revoir le menu

La refonte de site web est l’occasion de repenser votre menu. C’est une des premières choses que l’on voit en arrivant sur votre site. Si le menu est trop long ou confus, vos visiteurs quitteront rapidement le site.

Définir une charte graphique

La charte graphique regroupe les éléments principaux du design de votre site : les couleurs, les typographies, le logo. Ces éléments sont importants car ils véhiculent votre image de marque. Ils doivent être cohérents sur toutes les pages.

Prévoir le référencement naturel

La refonte d’un site doit avoir pour objectif d’améliorer votre référencement, Veillez donc bien à :

  • Ne pas indexer le nouveau site en cours de construction, les nouvelles pages, avant qu’elles soient prêtes
  • Toucher le moins possibles au contenu des pages déjà bien référencées
  • Changer l’URL des pages uniquement si cela a un vrai intérêt
  • Lister toutes les anciennes URL et prévoir des redirections des anciennes pages supprimées vers les nouvelles
  • Prévoir les liens internes entre les pages. Pour faciliter la navigation, créez des liens cliquables

Optimiser vos contenus

Vos pages doivent être compréhensibles pour les moteurs de recherche comme Google. Sinon vous risquez de ne pas être bien référencé. Choisissez de bons mots clés et optimisez vos pages :

  • Avez-vous bien prévu un mot-clé par page ?
  • Ce mot-clé est-il repris dans le titre de la page ? Dans son url ?

Choisir les bonnes photos

Choisissez des images que vous avez le droit d’utiliser : faites attention aux licences et à leur résolution. Surtout, sélectionnez des images qui correspondent à ce que vous voulez transmettre comme message, les visuels sont étroitement liés à votre image de marque.

Refonte de site internet et refonte SEO : c’est quoi une refonte SEO ?

L’étape zéro d’une refonte est l’audit. Cet audit SEO  permet de trouver de nouveaux axes à explorer au niveau des contenus. Pour cela, il faut :

  • Définir la nouvelle arborescence de votre site

 Il faut garder une certaine logique pour ne pas perdre de visiteurs et pour optimiser vos chances de conversion.

  • Conserver l’ancienne structure URL qui fonctionne

Certaines pages de votre site génèrent du trafic et sont populaires pour Google. C’est pourquoi, il est important de lister l’intégralité des sites qui pointent vers ces pages et organiser les redirections si nécessaire.

C’est quoi l’inbound marketing ?

L’inbound marketing est une stratégie de création de contenu qui vise à attirer des visiteurs sur votre site afin de les convertir en leads puis en clients, par le biais de techniques comme :

  • Le marketing automation
  • Le lead nurturing
  • L’engagement sur les réseaux sociaux
  • Le blogging

Les éléments indispensables d’une stratégie inbound marketing

1 – Définir ses buyer personas

Ce sont des représentations fictives de clients idéaux. Cela permet de mieux cerner le comportement et les objectifs de vos clients idéaux. Ainsi vous pourrez positionner votre message et aligner votre stratégie de création de contenu pour répondre aux attentes de votre audience.

2 – Créer du contenu de qualité

La création de contenu vous permettra d’augmenter votre visibilité sur le web, de positionner votre marque pour devenir expert dans votre domaine.

3 – Mettre en place un site optimisé

Le but est d’attirer du trafic sur votre site ainsi que de leads qualifiés. Pour y parvenir, il faut un contenu dynamique, des formulaires et des call-to-action adaptés au profil et à l’engagement de votre audience.

4 – Tirer profit du marketing automation

Le marketing automation est un outil puissant pour qualifier efficacement vos leads. En utilisant un logiciel de marketing automation, vous pourrez mettre en place des workflows afin d’envoyer des e-mails ciblés pour chacun de vos prospects. Ces techniques de lead nurturing vous permettront d’adapter votre message grâce à un processus automatisé. 

Qu’est-ce qu’une migration pendant la refonte de son site ?

Plusieurs actions peuvent en effet être considérées comme des migrations. Les principales sont les suivantes :

  • Le changement de nom de domaine
  • La migration de HTTP à HTTPS
  • Le changement d’URL (les raccourcir, les rendre plus lisibles, corriger des URLs incorrectes ou supprimer toutes les dates)
  • Le changement d’architecture de votre site ou de structure de vos URLs (ajouter de nouveaux produits ou services, de nouvelles catégories)
  • La fusion de contenus (plusieurs pages sur le même sujet se cannibalisent. Fusion de toutes ces pages en une seule)
  • Le changement d’hébergeur (pas satisfait des performances de votre hébergeur actuel)
  • Le changement de CMS (votre site a évolué : plus de pages, de fonctionnalités, de trafic, donc vous avez besoin d’un CMS plus performant)

Comment réussir sa migration vers un nouveau CMS ?

Utiliser un nouveau CMS (système de gestion de contenu) peut être nécessaire pour plusieurs raisons :

  • Passer à une version plus récente du CMS, plus sécurisée et adaptée aux appareils mobiles
  • Profiter d’un CMS plus rapide, moins cher et offrant plus de fonctionnalités
  • Mettre le site en conformité avec les standards du web

La migration du site vers un nouveau CMS implique un changement d’URL des pages. Pour autant, il faut éviter de dupliquer le contenu existant, car cela est sanctionné par Google.

La migration d’un site web dans le cas d’un changement de CMS se fait en trois étapes.

1. Préparation de la migration

Cette première étape utilise un robot d’indexation ou crawler pour scanner le site et obtenir sa structure complète (sitemap), ses URL ou ses balises. Cela permet de détecter des erreurs. À ce stade, il est nécessaire de réaliser un audit des pages du site pour connaître leur position dans les résultats des moteurs de recherche, le trafic, le nombre de clics générés ou le nombre de liens entrants.

Il faut corriger les erreurs 404, les liens morts, la duplication de contenu ou encore les balises meta qui sont dupliquées.

Tout le contenu du site est stocké et sauvegardé dans une base de données, afin d’y avoir accès en cas de problème lors de la migration.

2. Migration du site

Il est recommandé d’effectuer une migration test vers le nouveau CMS installé en local par exemple pour mieux appréhender les erreurs lors de la migration.

Pour transférer le contenu du site vers le nouveau CMS, il faut importer la base de données sauvegardée précédemment dans le nouveau CMS, par l’utilisation d’un script ou d’un outil automatisé qui effectuera la migration.

Le contenu dans le nouveau CMS doit pouvoir être référencé par Google, en permettant l’accès du site au Googlebot en créant le fichier robots.txt à la racine du site.

Les anciennes pages doivent être redirigées vers les nouvelles, grâce à la redirection 301 et ainsi éviter les erreurs 404.

3. Contrôle post-migration

Utiliser la Google Search Console pour vérifier que Google a bien accès à toutes les pages du site. Dans les semaines qui suivent la migration, cet outil fera apparaître les erreurs. Il est essentiel de mesurer l’impact de la migration en surveillant les performances du nouveau site en comparant avec l’ancienne version.

Quelques semaines sont parfois nécessaires avant que le site retrouve sa position initiale dans les résultats des moteurs de recherche.

Lorsque toutes les pages du nouveau site sont indexées, l’ancienne version du site n’est plus nécessaire et peut donc être supprimée.

Bilan de Compétences subventionnée + Formation reconnue par l’Etat + Certification offerte


Publié

dans

par

Étiquettes :